Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HMT de Thierville

Les compositeurs du monde entier sont joués par l' Orchestre de l'HMT deThierville (Bach, Mozart, Luly, Beethoven, Bizet, Moussorgsky, Ravel, Strauss, Gainsbour...) elle possède un ensemble baroque, un big band et un orchestre de variété

L’interpretation

Publié le 5 Novembre 2008

L’interpretation des œuvres musicales

 

Un morceau de musique  s’interprète aussi. Le musicien joue et jouer, c’est à nouveau donner une âme à ce qui seulement écrit. Sur la partition, la difference est précise. Il y a les notes, la mélodie, l’harmonie et la cadence. Au début, quand le musicien déchiffre, il lit seulement la musique, assez laborieusement. Le musicien répète, répète, jusqu’au moment où le morceau est connu par cœur et les difficultés techniques surmontées.Vient alors une seconde phase du travail. Au dessus de la portée, le chef d'orchestre a mis des indications qui regardent l’interprétation. Jouer, ce n’est pas simplement exécuter, ce qu’une machine saurait faire. C’est donner une âme à la musique. Pendant longtemps, les compositeurs se sont servis de l’italien comme langue universelle pour la notation de l’interprétation. Vivace molto, allegretto, presto, allegro émaillent encore les partitions. C’est par là que se différencient les interprétations : le même morceau peut être joué de manière scolaire, froide, académique, ou bien être comme enlevé dans une magie dont le secret n’appartient qu’au grand interprète. Nous ne pouvons pas dire pourquoi telle ou telle interprétation est remarquable. Ce n’est pas objectivable, car purement qualitatif et sensible. D’où vient ce don par lequel un musicien nous touche profondément, alors que la même pièce écoutée dans un enregistrement assez ordinaire nous a laissé de marbre ?
Commenter cet article