Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HMT de Thierville

Les compositeurs du monde entier sont joués par l' Orchestre de l'HMT deThierville (Bach, Mozart, Luly, Beethoven, Bizet, Moussorgsky, Ravel, Strauss, Gainsbour...) elle possède un ensemble baroque, un big band et un orchestre de variété

Le chef d'Orchestre

Publié le 5 Novembre 2008 par HMT

Le chef d’Orchestre

 

Paul EWANGUE est notre chef d’Orchestre
Son travail proprement dit  est de prendre des responsabilités dans la gestion de l’
orchestre, et utiliser les competences de chaque musiciens.
Pour cela il cummule les connaissances instrumentales, même partielles ; les connaissances instrumentales musicales, culturelles et artistiques.
A partir d’une étude de l’œuvre ou de sa représentation cérébrale, il lui faut, avant les premières répétitions, construire son interprétation personnelle, en accord avec la pensée et le style du compositeur. Interprétation à transmettre par une méthode gestuelle personnelle, comprise par les musiciens de l’Orchestre

La direction se divise en trois phases : la préparation, la répétition, et le concert.

 

La préparation

Durant cette phase, le chef analyse consciencieusement la structure de l’œuvre à jouer. Il en retire une sorte sans d’ambiance, qu'on appelle l'« interprétation ». C'est généralement une vision personnelle, une manière de comprendre le travail d'un autre. Une bonne interprétation traduit au plus près les intentions du compositeur, en exploitant au maximum les capacitées musicales des musiciens

 

La répétition

Après cette phase de préparation, le chef doit rechercher de l'équilibre du son...  Au bout du compte, il doit obtenir l'interprétation exacte qu'il désirait atteindre.
La répétition, réclame autant de qualités musicales que de qualités de communication avec les musiciens qui composent l'orchestre  Chaque musicien est là avec ses qualites, ses defauts, sa personnalité. Il va devoir composer avec les hommes et femmes avant de jouer avec les instruments ; chaque musicien est un funambule que le chef devra pousser sur un fil a cent metres du sol, le pousser suffisamment fort pour le faire progresser, sans pour cela le desequilibrer et le faire chuter.


Le concert

Le chef d'orchestre a plusieurs outils pour communiquer avec ses musiciens, le principal étant ses gestes. Ses bras indiquent principalement :
je dirais pour flatter Paul , qu’il est notre cœur et qu’il nous insuffle  nos pulsations cardiaques
le tempo principal et ses variations ;
la mesure ;
les démarrages de pupitre ;
les nuances ;  
Le chef d'orchestre ne néglige pas pour autant les mimiques, qui indiquent des subtilités supplémentaires : caractère du mouvement, nuance ou ambiance

En concert, le chef est donc capable de  corriger  l'interprétation brute émise par les musiciens, discrètement, entournant le dos au public. Il pourra également rattraper un décalage de rythmique, ou de justesse si besoin était

 

Commenter cet article