Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HMT de Thierville

Les compositeurs du monde entier sont joués par l' Orchestre de l'HMT deThierville (Bach, Mozart, Luly, Beethoven, Bizet, Moussorgsky, Ravel, Strauss, Gainsbour...) elle possède un ensemble baroque, un big band et un orchestre de variété

Sainte Cécile 2007

Publié le 4 Décembre 2007 par LEFETZ

L’HMT fête Sainte Cécile

Avant leur banquet annuel de Sainte-Cécile à la salle des fêtes de Thierville, les musiciens de L’HMT ont assisté à la traditionnelle remise des médailles et diplômes de la Fédération musicale.

  • Nicolas SAVARY, Sylvie BASSET, Sylvie LEBLANC, Françis LEBLANC, Jason et Marcelle REBILLARD, Adil BOUDRIK, Anne-Marie SCHOEPPS, Thiery DUPUIS, Daniel LECHOT, Michelle LARMIGNY, Daniele COURTOIS,  Danielle JULIARD, Chantal et Jean-LOUIS ZITOL se sont vus remettre le diplôme et la médaille d'honneur des 5 ans
  • Lionel et Alan LARMIGNY ont recu la medaille et diplôme des 10ans
  • Annette MIRAUCOURT et Benjamin CADART se sont vus remettre le diplôme et la médaille d'honneur des en bronze avec étoile pour 15 ans de musique
  •  
  • Pour 35 années Nathalie SAVARY a recu le diplôme et la médaille d'honneur
  • Une decoration exeptionnelle a été attribuée à Jean-Marie PIRON pous ses quanrante années au service de La chorale

 

 

 

 

 

Sainte Cécile

 

 

 

 

Vierge et martyre, Cécile aurait vécu à l'aube du IIIe siècle. Son histoire relève de la légende, car l’histoire de sa vie n'a aucune valeur historique.

 

 

 

Selon la tradition donc, Cécile est fiancée à un jeune homme nommé Valérien, qu'elle épousa. Au soir de ses noces cependant, elle annonçe à son mari qu'un ange veille sur sa virginité et qu’elle ne peut se marier

Comme le jeune marié ne voyait pas l'ange en question, elle lui explique qu'il ne lui apparaîtra que quand il aurait reçu le baptême.

Sa conversion déplaît au préfet de Rome, Almachius, qui fait arrêter et supplicier le jeune marié. Cécile, veuve ainsi prématurément, est seulement séquestrée dans sa maison. Au lieu d’attendre paisiblement, elle est reçue par le pape Urbain, qui la baptise

Les ennuis recommencent et, comme elle refuse de prier les dieux romains, Almachius la condamne à être ébouillantée dans son bain. C'était mal connaître la résistance des vierges du temps, car Cécile sort indemne de l'épreuve. Il la fait alors décapiter ; mais le bourreau s'y reprend à trois fois sans y arriver. Cependant, comme le cou mal tranché est bien entamé, la malheureuse enfant meurt au bout de trois jours d'agonie supportés avec la grandeur d'âme que l'on devine, non sans avoir pensé à léguer sa maison au pape Urbain.

 

 

 

Rien dans tout ceci ne montre un quelconque intérêt de Cécile pour la musique ni ne justifie de son patronage ; il se dit seulement que, tandis que les musiciens jouaient à son mariage, la jeune fille chantait en son cœur les louanges de Dieu ! Cette image de Cécile musicienne ne date pas des premiers temps de son culte, où l'iconographie la représentait avec un bouquet de roses et une épée, sans instrument de musique.

Jusqu'au moyen-âge, le patron des musiciens était le pape Saint Grégory, mais quand l'académie de musique de Rome fut créée en 1584, elle fut placée sous la protection de Sainte Cécile

Saint Cécile est célébrée tous les ans, le 22 novembre, avec ardeur, par tous les musiciens et Choristes de l’HMT qui s’étaient rassemblés cette année en l’église de Vacherauville
Commenter cet article