Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HMT de Thierville

Les compositeurs du monde entier sont joués par l' Orchestre de l'HMT deThierville (Bach, Mozart, Luly, Beethoven, Bizet, Moussorgsky, Ravel, Strauss, Gainsbour...) elle possède un ensemble baroque, un big band et un orchestre de variété

Marche du Sacre de Napoléon

Publié le 14 Novembre 2009 par HMT

Déroulement de la journée
du Sacre de Napoléon,
11 frimaire an XIII (2 décembre 1804)
 

Jacques-Louis David, Sacre de l'empereur Napoléon Ier et couronnement de l'impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804, INV. 3699.

© Musée du Louvre/E. Lessing



Napoléon et Joséphine sont accueillis à l'entrée de Notre-Dame par le cardinal du Belloy qui leur présente l'eau bénite. Ils pénètrent alors dans l'église sous les notes de la Marche de Lesueur.au coté du  général Savary (aide de camp)
La messe proprement dite commence, les choeurs entonnant l'introït, le Kyrie, le Gloria de la messe écrite par Paisiello.
 
L'Alleluia est suivi de la bénédiction des ornements, l'épée, le manteau, l'anneau, les couronnes et le globe.
Le couple impérial s'approche de l'autel et revêt les ornements bénits, tandis que le globe est remis à Berthier.
 
Tandis que que la prière appropriée du cérémonial de Reims est prononcée par le Pape, Napoléon remet les honneurs à Talleyrand et à Caulaincourt, se saisit de la couronne posée sur l'autel et la pose sur sa tête.
 
Alors, Napoléon prend la couronne de Joséphine, fait le geste de la poser sur sa tête puis couronne l'impératrice agenouillée devant lui.
 
Le couple impérial couronné s'assoit sur les petits trônes en attendant que le cortège chargé de le conduire au grand trône se contitue : princes, grands dignitaires, grands officiers, princesses, dames d'honneur, pages, hérauts et huissiers portant les honneurs de Napoléon et de Charlemagne.
Napoléon assis sur le trône, le Pape le bénit et prononce la formule du protocole de Reims : "Que Dieu vous affermisse sur ce trône..." et baise l'empereur sur la joue.
 
Le Pape est reconduit à son trône.
La messe se poursuit avec le Te Deum, et l'Evangile ; le choeur chante alors le Credo tandis que le cardinal Fesch apporte la bible à l'Empereur qui baise le livre.

Napoléon prononce alors le serment constitutionnel, la main posée sur les Evangiles portés par le cardinal Fesch :
"
Enfin, le héraut d'armes déclare "le très glorieux et très auguste empereur Napoléon, empereur des Français est couronné et intronisé empereur, Vive l'Empereur !"
 
Il est trois heures et demi de l'après-midi, quand des cris "Vive l'Empereur" s'élèvent dans la cathédrale, tandis que des salves sont tirées pour avertir le public à l'extérieur que l'Empereur a été intronisé.
 
Sources: « Le sacre de Napoléon »  des éditions Nouveau Monde Éditions

Commenter cet article