Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HMT de Thierville

Les compositeurs du monde entier sont joués par l' Orchestre de l'HMT deThierville (Bach, Mozart, Luly, Beethoven, Bizet, Moussorgsky, Ravel, Strauss, Gainsbour...) elle possède un ensemble baroque, un big band et un orchestre de variété

Prière pour le Saint Sacrement: Est républicain du 20 juin 2011

Publié le 21 Juin 2011 par Pl

presse-ador-te-copie-2.jpg

 

Programme du concert

 

      Profond et majestueux

" ELLES ONT BEAU être impressionnantes les voûtes de la cathédrale Notre-Dame, les chanteurs de la Paix et le chœur et l’harmonie de Thierville ont su se mettre à la hauteur de l’édifice millénaire en distillant leur programme avec justesse, passionet amour de la musique.

Tout de suite, l’auditoire s’est senti imprégné par l’enthousiasme des musiciens qui transparaissait à travers la Danse des sauvages de Rameau. Le Menuetto de la 7e symphonie de Beethoven a permis à l’harmonie thiervilloise de montrer la belle homogénéité de cette formation.

Il n’est donc pas surprenant que les mélomanes aient été touchés par la tristesse, mais aussi la majestuosité de Musique pour les funérailles de la reine Mary. Ce qui est sûr, c’est que le répertoire de la formation présidée par Mathieu Marchal est très varié et pas du tout ennuyeux pour des profanes.


  Concert-Cathedrale-2011apetite.jpg
  Concert-Cathedrale-2011g-petite.jpg  Concert-Cathedrale-2011presse3fpetite.jpg


Comment ne pas savourer la joyeuse Danse hongroise n° 5 de Brahms ? Et se rappeler ces dessins animés, ces films, ces spectacles de cirque qui s’en sont emparés. Alors entraînés dans ce tourbillon de sonorités pleines de richesses, les nombreux spectateurs ont plongé dans l’univers mozartien avec un Ave Verum plein de profondeur et bien mis en valeur par le vaisseau millénaire de Notre-Dame.

Les soixante-dix chanteurs de la Paix et choristes de l’harmonie étaient montés sur la scène installée juste sous l’orgue. Leurs voix apportaient leur harmonieuécho sous ces voûtes sous la direction de Paul Ewangue, Delphine Gougeon et Sylvie Dupuis. Mais cette force répercutée par l’édifice a surtout rejailli à travers le choeur des esclaves du célèbre opéra de Verdi, Nabucco. Cette impulsion a permis aux mélomanes d’oublier leurs soucis quotidiens et d’apporter un vent de liberté à une foule pleine d’enthousiasme.

Une Prière si touchante

Le rêve n’était plus loin, et en écoutant le célèbre O nuit de Rameau particulièrement mis en valeur par le film Les choristes, les spectateurs étaient prêts à accueillir du fond de leur âme et leur coeur, la Prière pour le Saint Sacrement ou AdoreTe de Christian Guillonneau: « C’est la deuxième fois que nous l’avons interprété », précise Louis Mouthier, le président des Chanteurs de la Paix. « Ma soeur a découvert cette oeuvre lors d’une rencontre avec ce compositeur aux Sables d’Olonne, où elle réside et fait partie d’une chorale. Touchée par cette Prière, elle m’a présenté cette composition et nous avons demandé l ’autorisation à Christian Guillonneau de l’interpréter une première fois à la cathédrale en 2002.

Les spectateurs ont tellement été enthousiasmés par notre interprétation, qu’il fallait à nouveau la proposer pour ce concert. »

Et quel concert !  "

Pascal ISCH Est républicain édition de Verdun du 20 juin 2011

 

Programme du concert

La danse des sauvages


Commenter cet article